Changer de région

La filière céréalière

La Production

Dans une région où la superficie agricole représente près de 70 % du territoire, Poitou-Charentes se caractérise par la diversité de ses productions animales et végétales. Avec 785 000 ha dédiés, les cultures céréalières (blé, maïs, orge…) y occupent une place importante qui fait de la région Poitou-Charentes le troisième « grenier » du pays.

Région à vocation agricole et touristique, Poitou-Charentes réunit quatre départements du grand Sud-Ouest de la France : Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne. Elle bénéficie d’un climat océanique aux précipitations bien réparties sur l’ensemble de l’année et de terres propices à la culture céréalière.

Aux côtés des trois pôles agricoles que constituent les élevages, la vigne pour le cognac et les fruits et légumes, les cultures céréalières occupent une place de choix dans l’agriculture et, plus généralement, dans la vie économique de Poitou-Charentes. En effet, la surface céréalière s’étend, en moyenne, sur plus de la moitié des terres arables, et la filière représente la première source de revenus de la région.

Le blé tendre (2,7 Mt) demeure la culture dominante dans l’assolement (395 000 ha pour 50 % de surface céréalière), les blés panifiables s’imposant comme l’une des caractéristiques de la région. Deuxième spécialisation, le maïs couvre aujourd’hui plus du quart de la sole céréalière (210 000 ha) pour une production de l’ordre de 2,2 Mt en 2014. Les orges d’hiver et de printemps (sur 109 000 ha) arrivent en troisième position avec une production de 0,7 Mt qui place la région, et plus particulièrement le département de Charente Maritime, au premier rang national sur ce segment.

Un recul marqué de l’irrigation

L’absence d’une nappe d’eau souterraine profonde a longtemps nécessité un recours important à l’irrigation, notamment pour le maïs. Toutefois, les efforts accomplis par les céréaliculteurs ont permis d’inverser la tendance, et les surfaces irriguées ont fortement reculé, passant de 170 000 ha à 120 000 ha sur les dix dernières années. Afin d’accentuer cette dynamique, Poitou-Charentes a été la première région à mettre en œuvre la mesure agro-environnementale « MAE désirrigation », tout d’abord dans les Deux-Sèvres, en 2010, avant de l’étendre aux trois autres départements en 2011.

Cette mesure prévoit le versement d’une aide financière, par hectare et par an, pendant cinq ans, aux agriculteurs qui renoncent définitivement à irriguer leurs parcelles. Désormais, moins d’un agriculteur sur cinq a encore recours à l’irrigation. Sensibilisés aux questions des ressources naturelles, les exploitants se sont réorientés vers des cultures moins exigeantes en eau et, notamment, vers le blé dur qui a presque doublé sa surface en quelques années.

Un soutien d’envergure à l’agriculture durable

La région Poitou-Charentes s’investit fortement en faveur d’une agriculture durable et raisonnée au travers d’initiatives complémentaires :

  • la mise en œuvre d’un plan quinquennal en faveur de l’agriculture biologique,
  • le soutien au réseau InPact Poitou-Charentes (Initiatives pour une agriculture citoyenne et territoriale),
  • la mise en place d’une charte « Agriculture, Urbanisme et Territoires »,
  • la création d’une formation spécifique pour la filière Céréales, l’ENSMIC (École nationale supérieure de meunerie et des industries céréalières), installée au sein du pôle agro-alimentaire de Surgères.


D’une façon générale, la région apporte son soutien aux agriculteurs qui s’engagent sur des pratiques, des aménagements et des investissements plus respectueux de la ressource et du milieu, que ce soit à travers le Plan végétal pour l’environnement (PVE), le plan national Ecophyto 2018 ou les dispositifs d’engagements agro-environnementaux territorialisés sur cinq ans.

Témoignant du haut niveau d’engagement des exploitations agricoles picto-charentaises, 41 % d’entre elles développent aujourd’hui une production sous label officiel de qualité.

Une agriculture bio en plein essor

La céréaliculture biologique rassemble 444 exploitations pour 11 500 hectares cultivés. La région a financé la réalisation d’un site internet destiné à promouvoir l’agriculture biologique (www.les-acteurs-du-bio.fr).

FranceAgriMer FranceAgriMer Site du ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire
Carte des régions française Nord-Pas-de-CalaisPicardieHaute-NormandieBasse-NormandieIle-de-FranceChampagne-ArdenneLorraineAlsaceBretagnePays de LoireCentreBourgogneFranche-ComtéPoitou-CharentesRhône-AlpesAquitaineMidi-PyrénéesLanguedoc-RoussillonPacaAuvergne

Survolez la carte et sélectionnez votre région*

poitou_charentes

*Les régions Corse et Limousin ne sont pas disponibles